Agriculture / élevage

Côté Gard, 32 exploitations ont leur siège social sur les 7 communes « à cheval » sur les causses et les gorges (Campestre-et-Luc, Alzon, Vissec, Blandas, Rogues, Montdardier, St Laurent le Minier). Une analyse plus précise en 2010 montre que seulement 10 exploitations présentes sur ces 7 communes valorisent des surfaces à l’intérieur du site Natura 2000 « Gorges de la Vis et Cirque de Navacelles » plus une pisciculture :
- 1 élevage mixte bovin viande – ovin viande
- 2 élevages mixte ovin lait roquefort – bovin viande
- 2 élevages ovin lait
- 1 élevage ovin viande
- 1 élevage caprin fromager
- 1 élevage mixte bovin viande – caprin lait
- 2 élevages bovin
- 1 pisciculture bio (St Laurent le Minier)

La plupart des élevages valorisent les milieux en bordure haute du site, sur les Causses de Campestre et de Blandas, sur des zones de parcours. Les pentes importantes constituent une limite au delà de laquelle les animaux ne s’aventurent pas. Les parcelles hautes qui débordent dans le site ne sont pas systématiquement clôturées. Dans la partie amont du site (vallées du ruisseau des Mourgues, de la Virenque et de la Vis), les pentes sont plus souvent valorisées en amont du village de Vissec par le pâturage caprin, ovin et bovin. Ces zones de pâture sont des landes et parcours clôturés, sauf pour un troupeau caprin qui fait l’objet d’un gardiennage (commune de Vissec). On compte peu de parcelles de fauches (luzerne) dans le site, hormis sur les communes de Vissec et d’Alzon : les surfaces concernées sont réduites et fertilisées avec des quantités variables du fumier des exploitations concernées.
Une exploitation caprine a son siège et ses bâtiments à l’intérieur du site : les eaux blanches de la laiterie sont collectées, dégraissées puis envoyées dans une fosse avant épandage via un réseau de drains sur une parcelle dédiée. Les autres exploitations ont leurs bâtiments d’élevage sur les causses.
Les zones de pâture situées à l’intérieur du site Natura 2000 « Gorges de la Vis et Cirque de Navacelles » correspondent à des parties de parcs beaucoup plus grands et servent notamment d’abris aux troupeaux. Les éleveurs et les résidents sur le site Natura 2000 « Gorges de la Vis et Cirque de Navacelles » constatent avec regret la fermeture des milieux. La déprise et les pratiques agricoles actuelles (passage des ovins au bovins et diminution de la pression de pâturage, abandon du gardiennage, de la coupe de buis pour la litière ou d’autres usages) ne suffisent plus aujourd’hui à contenir la fermeture des milieux.
Le maintien de parcelles de milieux ouverts sur le site est néanmoins important pour les espèces préférant ce type de milieux et pour celles qui utilisent les écotones. Ces parcelles produisent une mosaïque de milieux favorable à la plupart des espèces et à la biodiversité générale du site.

Autres activités agricoles

5 exploitations avant leur siège à l’intérieur du site Natura 2000 « Gorges de la Vis et Cirque de Navacelles ».
Les exploitations arboricoles et maraîchères occupent une surface de l’ordre de 7 ha avec des productions de pommes de terre, salades, aubergines, courgettes, etc. Les pratiques phytosanitaires sont modestes.
Environ 20 hectares de terres sont cultivées en fourrage (prés, luzerne) entre la partie Nord-Ouest du Site et l’embouchure de la Vis à Cazilhac. Il s’agit le plus souvent de petites parcelles.
A noter, la production anecdotique en volume de plantes hyper-accumuiatrices de métaux sur un site d’ancienne exploitation minière (Pelouses calaminaires vers St Laurent-le-Minier).