Accueil > Nos missions > Accompagner > Démarches zéro déchets > ZOOM SUR LES PLANS LOCAUX

ZOOM SUR LES PLANS LOCAUX

Principaux éléments du Plan d’Animation et de Prévention des Déchets (PAPD) du Département de l’Hérault

Source : Le Plan départemental de prévention des déchets – janvier 2015

Le programme national de prévention 2014-2020 définit la prévention des déchets de la manière suivante :
La prévention des déchets consiste à réduire la quantité ou la nocivité des déchets produits, en intervenant à la fois sur leur mode de production et de consommation. Elle présente un fort enjeu en permettant de réduire les impacts environnementaux et les coûts associés à la gestion des déchets, mais également les impacts environnementaux dus à l’extraction des ressources naturelles, à la production des biens et services, à leur distribution et à leur utilisation.

Dans l’Hérault, le Conseil départemental de l’Hérault traduit sa politique volontaire dans la prévention des déchets par la mise en œuvre d’un plan de prévention de la production de déchets spécifique, contractualisé en 2010 avec l’ADEME et l’Etat pour une période de 5 ans.

Ses 4 axes sont :
- AXE 1 - Couvrir au moins 80% de la population du territoire par des programmes locaux de prévention
- AXE 2 - Développer des partenariats avec les acteurs économiques clés de l’Hérault et engager des actions pilotes
- AXE 3 - Développer des partenariats avec les acteurs associatifs et locatifs et sensibiliser les Héraultais
- AXE 4 - Développer une administration éco-exemplaire

4 flux de déchets sont présents en quantités importantes et nécessitent une attention particulière :
- Les déchets organiques
- Les encombrants
- Les imprimés non adressés (publicités)
- Les plastiques et emballages.

Rappel des principaux éléments du Plan Local de Prévention (PLP) des déchets du Syndicat Centre Hérault

Source : Syndicat Centre Hérault

Le programme local de prévention du Syndicat Centre Hérault répond aux objectifs fixés par le Grenelle de l’Environnement qui vise à réduire de 7% notre production d’ordures ménagères en 5 ans. Engagé dans un programme auprès de l’ADEME depuis 2009, le Syndicat Centre Hérault a pour objectif de réduire notre production de déchets de 24 kg par habitant.

Pour donner du sens à la prévention des déchets, le Syndicat Centre Hérault prévoit une démarche pédagogique pour expliquer, faire connaître, et susciter l’adoption des « éco-gestes » par la mise en œuvre de 9 actions :
1. Promouvoir le compostage individuel et le jardinage au naturel (faire un lien vers la rubrique compostage à la maison)
2. Promouvoir l’utilisation des couches lavables
3. Promouvoir la mise en place des STOP PUB
4. Développer la consigne des bouteilles en verre
5. Engager les commerçants dans une démarche prévention
6. Promouvoir les écogestes et communiquer sur les gisements prioritaires
7. Développer l’éco-exemplarité des institutions
8. Engager les organisateurs de manifestations dans une démarche écoresponsable
9. Promouvoir le réemploi des encombrants
La prévention mobilise chaque citoyen du territoire pour qu’il fasse évoluer ses pratiques d’achats et de consommation et choisisse des alternatives « éco-citoyennes » pour réduire la production de déchets au sein des foyers et aussi sur les lieux de travail. Dans ce cadre, le Syndicat Centre Hérault bénéficie de la participation des acteurs locaux pour mener des actions de proximité. Elus, citoyens, directeurs d’entreprises locales, représentants du monde associatif et institutionnel, ils sont force de propositions et partie prenante de ce projet de territoire.

De plus, le Syndicat Centre Hérault fait partie des 58 premières collectivités retenues dans le cadre de l’appel à projet « Territoires Zéro Déchet Zéro Gaspillage », lancé par le Ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie. Les objectifs, fixés par la loi de transition énergétique pour la croissance verte, sont les suivants :
- Réduire de 10 % la production de déchets ménagers et assimilés sur la base de l’année 2010.
- Atteindre 60 % de valorisation à horizon 2025.
- Diviser par 2 les quantités enfouies sur la base de l’année 2010.