Accueil > Nos missions > Connaître > Biodiversité > Amphibiens / batraciens remarquables

Amphibiens / batraciens remarquables

Sur les Causses Méridionaux

C’est le groupe animal le plus en danger sur la planète. Les espèces d’amphibiens sont peu nombreuses et faciles à identifier : il existe 13 espèces sur les Causses Méridionaux sur les 38 identifiées au niveau national.
A la fois terrestres et aquatiques, les amphibiens sont soumis aux contraintes successives d’environnement très variés (points d’eau, forêts, prairies…). Ceci en fait de très bons indicateurs de la qualité de l’environnement. Le manque d’entretien de nombreux points d’eau (mares, lavognes...) ainsi que l’introduction d’espèces (poissons, écrevisses, autres amphibiens...) sont les causes directes qui entraînent la raréfaction des amphibiens.

Mieux connaître les populations d’amphibiens et leurs évolutions permet d’avoir des indications sur la qualité des milieux naturels et de préserver ces animaux particulièrement menacés. Pour cela, un observatoire des amphibiens a été mis en place par le CPIE-ACM en 2012.
Si vous souhaitez participer à ces observations, cliquez ici.

JPEG - 17.8 ko

Principales espèces présentes sur les Causses Méridionaux

JPEG - 716.6 ko

Crapaud commun (9-11 cm)
Ses yeux sont rouge orangé avec la pupille horizontale et sa peau parsemée de glandes bien visibles lui donnant un aspect verruqueux. Les femelles sont en général plus grosses que les mâles. Les pontes sont assemblées en chapelets.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 798.4 ko

Alyte accoucheur (5 cm)
La peau est verruqueuse piquée de taches sombres. La pupille est verticale. C’est un crapaud de petite taille. Le chant peut être confondu avec celui d’un Hibou petit-duc. C’est le seul amphibien où le mâle peut être vu à terre portant les oeufs sur ses membres postérieurs.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 805.8 ko

Crapaud calamite (7-8 cm)
Il a une ligne vertébrale jaune clair et la peau verruqueuse. L’iris est jaune à pupille horizontale.
Il se déplace rapidement sans sauter.
Son sac vocal est unique et proéminent.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 738.3 ko

Pélodyte ponctué (5 cm)
Svelte et élancé, il pourrait faire penser à une grenouille. Il a de longues pattes. Sa peau dorsale est verruqueuse tachetée de vert. Sa tête est plate au museau arrondi, ses yeux saillants aux pupilles verticales en goutte d’eau inversée.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 637.7 ko

Triton palmé (7-8 cm)
C’est le plus petit triton de France. Son ventre est jaune orangé souvent sans tache. A la saison des amours, les mâles peuvent être différenciés par un petit filament sombre terminant la queue et par la présence de palmure aux pattes postérieures.
Ces tritons ont la peau brunâtre, avec un bandeau sombre traversant l’œil chez le mâle.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 138.7 ko

Grenouilles vertes (8-15 cm)
De nombreuses espèces sont regroupées sous cette appellation du fait de leurs ressemblance. Elles ont généralement des nuances de vert. Les Grenouilles vertes sont attachées au milieu aquatique. On rencontrerait sur les Causses Méridionaux la Grenouille rieuse et la Grenouille de Perez. Sur certains secteurs, elles seraient introduites.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 748.4 ko

Pélobate cultripède (7-10 cm)
Il est gris-brun verdâtre avec des tâches sombres. Sa pupille est verticale, les yeux sont saillants et son museau est arrondi.
Il est surnommé « Crapaud à couteaux » du fait de la présence d’excroissances noirs en lames sous les pattes postérieures

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 760.5 ko

Rainette méridionale (4-5 cm)
De petite taille, son dos est très lisse et de couleur généralement vert clair vif. Elle a un bandeau noir sur les yeux qui se prolonge jusqu’aux pattes antérieures.
Elle est plus souvent observée sur la végétation au bord de l’eau.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 743.2 ko

Triton marbré (12-16 cm)
Les adultes sont marbrés vert et noir, avec une ligne dorsale de couleur orange plus vive chez les femelles.
En phase aquatique nuptiale, les mâles ont une grande crête, aux bords légèrement plissés, sur la queue et le dos.
Dans la phase terrestre, la crête disparaît.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 648.2 ko

Triton alpestre (10-13 cm)
Il s’agit d’un triton de taille moyenne d’aspect général relativement élancé. La coloration de la face supérieure du corps est à dominante bleuâtre chez le mâle. Une bande latérale de ponctuations brunâtres parcourt le bas des flancs. Pour finir son ventre et sa gorge arbore une couleur uniformément orangée. Il est introduit sur les Causses Méridionaux.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 17.8 ko

Du fait des conditions climatiques et/ou altitudinales, les espèces mentionnées ci-après se trouvent en limite d’aire de répartition, mais elles peuvent cependant être présentes sur le territoire.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 770.1 ko

Grenouille rousse (9 cm)
Avec son museau court et arrondi, ses tempes sombres, son ventre clair et tacheté, elle présente une coloration variable allant de jaune foncé à brun foncé. Son tympan est plus petit que celui de la Grenouille agile. Les « lignes dorsales » se rapprochent derrière la tête.

JPEG - 17.8 ko
JPEG - 713.9 ko

Salamandre tachetée (12-20 cm)
Espèce impossible à confondre, avec sa robe noire plus ou moins luisante tachetée de jaune. Ces taches sont d’importances et de dispositions variables. C’est le plus terrestre des amphibiens, les femelles ne s’immergeant que partiellement dans l’eau pour mettre bas. On la trouvera plutôt en zones forestières sur les contreforts.