Accueil > Nos missions > Connaître > Causse du Larzac (Hérault) > Activités de tourisme et de pleine nature : randonnées, chasse, (...)

Activités de tourisme et de pleine nature : randonnées, chasse, pêche...

Activités de tourisme et de randonnées

PDF - 3.6 Mo
Carte des chemins de randonnées balisés

A l’initiative du CPIE des Causses Méridionaux, un diagnostic a été réalisé en 2002 par différents acteurs locaux compétents sur cette thématique sur la base de deux documents qui ont été corrigés à dire d’experts pour l’adapter au contexte du territoire des Causses Méridionaux.

Le résultat de cette analyse est la suivante :
- Un territoire fait de diversité mais qui est globalement pertinent parce que s’appuyant sur des dimensions identitaires et culturelles anciennes.
- Un territoire accessible pour des bassins de clientèles de proximité importants mais qui souffre d’un déficit d’identification et dont l’accessibilité interne est jugée comme déficiente par le client (signalisation, parkings…).
- Un territoire qui n’a pas encore en tant que tel et dans sa globalité, de notoriété, mais dont le site majeur du Cirque de Navacelles a une notoriété réelle.
Force du Cirque de Navacelles : au moins 200 000 visiteurs par an.
Faiblesse du Cirque de Navacelles : problème de gestion des flux et de déficit de clés de lecture des patrimoines bâtis ou paysagers.
- Un territoire pourvu de sites secondaires sous-valorisés qui n’ont pas de notoriété mais qui méritent d’être valorisés (ex : le Roc Castel).
- Un territoire ayant une richesse patrimoniale dont les paysages constituent la première caractéristique et la première raison de son choix par les clientèles.
- Un territoire au patrimoine bâti et architectural qui constitue la deuxième dimension patrimoniale, même s’il manque de clés de lectures et que nos clientèles actuelles y sont moins sensibles.
- Un territoire aux produits de terroir de qualité et des savoir-faire forgeant son image : l’élevage.
- Un territoire où les animations identitaires sont les plus appréciées.
- Il y a aujourd’hui une prise de conscience marquée des potentiels réels de ces patrimoines se traduisant par l’élaboration et la mise en œuvre d’une multitude d’opérations de valorisation. Ces opérations sont pour la plupart en totale cohérence avec les enjeux de développement et de valorisation du territoire.
- Un territoire aux activités de loisirs et de pleine nature dont les promenades et les randonnées constituent la première des activités pratiquées.
- Une restauration ne se faisant pas le reflet de la qualité des produits du terroir.
- Des hébergements en nombre réduit par rapport aux potentialités du territoire et de qualité globalement moyenne sachant qu’il est difficile de créer de nouveaux hébergements en raison d’une période de remplissage très courte (1 mois ½).
- Des Offices de Tourisme répondant imparfaitement aux besoins.


Les activités cynégétiques

PDF - 3.3 Mo
Carte des activités cynégétiques

1 171 chasseurs pratiquent l’exercice de la chasse sur le site Natura 2000 (réserves de chasse exclues) ; ce qui représente une répartition théorique de 3 chasseurs pour 100 hectares.
L’ensemble du site est chassé sous des formes très diverses.

La chasse s’organise selon 8 territoires différents :
- Les associations, les sociétés communales ou intercommunales de chasse, les Dianes
- Les associations communales de chasse agréées (Loi Verdeille)
- Les chasses privées
- Les chasses « banales »
- Les enclos de chasse
- Les lots de chasse domaniaux et propriétés départementales
- Le Groupement d’Intérêt Cynégétique et Faunistique du Larzac méridional
- Les réserves de chasse (Réserve de chasse et de faune sauvage et Réserve de chasse ou Réserve refuge

Les espèces de gibier inventoriées sont :

  • Petits gibiers sédentaires : le Lapin, le Lièvre, la Perdrix Rouge et le Faisan Commun.
  • Gibiers migrateurs : les Grives et merles, le pigeon ramier, (la Palombe), la Tourterelle des bois, le Vanneau huppé, les Canards la Caille des blés et la Bécasse des bois.
  • Grands gibiers : le Cerf, le Chevreuil et le Sanglier.
  • Autres espèces, pouvant faire l’objet d’une régulation par mesures administratives hors périodes de chasse :
    - le Renard, la Fouine, la Belette, le Putois, le Ragondin
    - la Corneille Noire, l’étourneau Sansonnet, la Pie Bavarde, le Pigeon Ramie
    - le Cormoran qui a un statut différent des autres espèces. En effet, cette espèce n’est pas nuisible et est régulée en période de chasse.

Les modes de chasse pratiqués sont :
- la Chasse devant soi
- la Chasse du petit gibier au chien d’arrêt
- la Chasse du petit gibier au chien courant
- la Chasse du gibier de passage à l’affût
- la Chasse du grand gibier en battue
- la Chasse du grand gibier à l’approche
- la Chasse à courre, équipage de grande vénerie
- la Chasse à courre, équipage de petite vénerie.


Les activités piscicoles

La pêche à la ligne et la pisciculture sont des activités développées à l’extérieur du site.